lundi 8 mai 2017

Pour mettre fin au chômage

Ça fait longtemps que je suis intéressé par l’entrepreneuriat, j’ai cet état d’esprit, mais malheureusement aujourd’hui, ce qui me manque pour me lancer, c’est la sensation d’avoir "L'Idée", LA bonne Idée.

A l’heure actuelle, dans les tumultes de cette aire de chômage de masse, de nombreuses entreprises et industries ont fermé.
De plus, les entreprises préfèrent demander à leurs salariés d’effectuer des heures supplémentaires au lieu d’embaucher. Ce qui est une bonne chose pour les salariés, en espérant qu’ils soient tous rémunérés pour ces heures supplémentaires…

Etant donné que d’une part, nous manquons d’entreprises qui embauchent ; et que d’autre part, des personnes souhaitent se lancer dans la création d’entreprise, je vous propose de créer en parallèle du Pôle Emploi, un Pôle de la Création d’Entreprise où il y serait proposé des idées de création où toutes les conditions seraient réunies pour réussir, pour faire simple, je souhaite vulgariser la création d'entreprise :


  1. es idées de base, abouties ou pas, seraient déposées par tous ceux qui le souhaitent.
  2. Projet analysé par des spécialistes de la création et de l’économie, étude de la concurrence, première ébauche du business plan, etc…
  3. Si une idée est finalement retenue, et aboutit, l’apporteur d’idée serait rémunéré par le créateur sous forme de parts dans la société en fonction de l’avancée du développement de l’idée.
  4. Choix de l’idée par le futur créateur parmi un panel proposé.
  5. Montage de son projet en collaboration avec le Pôle Création.
  6. Formation à la création afin de valider son projet. 1 semaine
  7. Présentation du projet aux banques ;
  8. Création de son entreprise ;


Le financement de ce Pôle se ferait grâce :
- au salarié sur les cotisations du compte personnel de formation non utilisée, car comme vous le savez, les salariés ont droit à 20 heures de formation CPF par an et ensuite. Ce nouveau modèle est plus complexe qu'avant. Il sera presque impossible d'utiliser ces financements. A moins que vous souhaitez découvrir Word, Excel ou même Photoshop.
- au Pôle Emploi avec le budget formation non utilisé.
- aux nouveaux entrepreneurs : sous forme d’action ou de part, Pour la première année, une redevance de 10% de leur bénéfice s'il y en a.
- A certaines banques partenaire de ces nouveaux entrepreneurs qui fourniront les crédits nécessaires aux projets.

Je pense que cette proposition est une bonne mesure qui aide les salariés à regarder vers le haut et pas de leurs dire moi Président, je vais vous faire travailler plus longtemps pour moins de salaires.